Historique


La création de la Société d’ornithologie de la Vallée du Richelieu est le résultat de la rencontre de passionnés de la faune ailée que le foisonnant mont Saint-Hilaire a su réunir.


En mai 2014, Pierre Bergeron, ornithologue amateur depuis 35 ans et ancien président de la Société ornithologique du Centre du Québec, communique avec David Manelli, administrateur de la conservation et des affaires académiques à la Réserve naturelle Gault. Son but est d’obtenir l’accès à la Réserve pour la cueillette de données destinées à l’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec. Lors de cette conversation, l’idée de créer un club d’ornithologie dans la région fait son chemin. D’une part, Pierre Bergeron, résident d’Otterburn Park depuis une dizaine d’années, a souvent pensé que la région pourrait grandement bénéficier d’une telle initiative. De leur côté, David Manelli et son équipe voient le loisir ornithologique comme une excellente façon de faire rayonner la Réserve naturelle Gault, vouée à la conservation de la nature et à l’éducation en milieu universitaire et auprès du grand public.

Lors d’une visite subséquente au mont Saint-Hilaire, Pierre Bergeron fait aussi la rencontre de Christian Côté, également employé de la Réserve, passionné des oiseaux de longue date et collaborateur assidu de eBird Québec. L’idée d’un club devient plus concrète. David Maneli offre les locaux de la Maison Gault comme lieu de réunion pour la future société. D’autres compagnons d’horizons divers (Hélène Bardier, Jacques Bardier, Johanne Ménard, Jacques Saint-Jean, Anke Roth) sont approchés et le noyau se réunit pour la première fois le 16 janvier 2015 dans le cadre enchanteur de la Maison Gault.

Un premier conseil d’administration est formé. On discute objectifs, règlements et activités à venir. L’année 2015 sera consacrée à mettre sur pied la Société et à rallier des membres grâce à différentes activités de sensibilisation. Une première assemblée générale est prévue au printemps 2016.

Facebook

SOVDR © 2015