Oiseau emblème

L’oiseau emblème de la SOVDR est la Mésange bicolore.

Bien qu’encore assez rare au Québec, l’espèce est en progression depuis quelques années. La région de la Vallée du Richelieu est un endroit privilégié pour l’observer.

C’est un petit oiseau gris souris du front au bout de la queue, à huppe touffue, à front noir et aux flancs roussâtres avec un gros œil noir. Les deux sexes sont semblables. La Mésange bicolore mue complètement une fois par an en août. Les jeunes ont le front gris et les plumes habituellement jaunâtres du ventre sont beaucoup plus claires.


La femelle abat le plus gros du travail pour faire le nid. Elle le construit dans une cavité naturelle d’arbre. Les parents se partagent la tâche de nourrir leurs petits.

La Mésange bicolore recherche sa nourriture de façon acrobatique, souvent tête en bas. L’oiseau redresse les plumes de sa huppe lorsque quelque chose le trouble ou l’alarme. C’est un petit oiseau sociable, curieux et peu farouche.

Maintenant résidente toute l’année (la mention la plus ancienne, de la mi-novembre à la fin de décembre 1961, est signalée au mont St-Hilaire), elle est régulière au Québec depuis 1987. La quantité de précipitations et les froids intenses plus au nord ne lui permettraient pas de survivre. Le réchauffement climatique serait responsable de l’expansion de l’espèce vers le nord-est. C’est la raison pour laquelle nous la voyons maintenant dans nos mangeoires l’hiver. Elle s’éloigne rarement au-delà de 30 km de l’endroit où elle niche.

On imite facilement son chant « piiteu-piiteu-piiteu » qui attire à tout coup l’attention. Pendant le temps de la reproduction, cette mésange fait un « sîî-sîî » répété 2-3 fois, cri plus hostile. Après la formation du couple, les partenaires restent à portée de voix l’un de l’autre avec leur doux « tsiip ». Les notes sont semblables à celles des autres mésanges, mais plus traînante, nasales et plaintives.


On la retrouve dans les bois de feuillus, les arbres d’ombrages, les bosquets, les parcs et les mangeoires. Comme les autres mésanges elle aime le beurre d’arachide, le suif, et en particulier les noix hachées et le tournesol.

Facebook

SOVDR © 2015